A propos

Un cabinet

Dédié au droit public

Le droit public régit l'organisation de l'Etat et de ses collectivités publiques ainsi que les rapports entre l'Etat et ses collectivités, leurs agents et les particuliers. Il se distingue du droit privé qui régit les relations entre les particuliers. Les principales branches du droit public sont le droit constitutionnel, le droit administratif, les finances publiques, le droit international public, le droit européen, le droit de la fonction publique, le droit des marchés publics.
Maître Eva KUCHARZ vous assiste dans l'ensemble de vos problématiques portant sur des sujets de droit public.

Votre avocat

Maître Eva KUCHARZ

eva kucharz avocat portrait

Informations personnelles

  • Domaine de compétence : Droit public
  • Addresse : 1 rue du donjon - 94300 Vincennes
  • Téléphone : 06 99 36 09 21
  • Email : eva.kucharz@avocat-conseil.fr

.

Parcours

Après une licence spécialisée en droit public, Eva Kucharz intègre un Master 1 en droit international et européen puis obtient un Master 2 en droit public des affaires. C’est à l’issue de cette dernière année d’études qu’elle réalise un stage au sein du département des achats et marchés du Centre National du Cinéma et de l’image animée. Ce stage révèlera son intérêt prononcé pour le droit de la commande publique.

Elle fait ensuite ses premières armes en qualité d’élève avocat au sein du cabinet Earth Avocats. C’est l’occasion pour elle d’accompagner de grands projets d’urbanisme et d’aménagement, tant sur l’optimisation de leurs procédures urbanistique et environnementale que sur l’élaboration de montages contractuels complexes. Elle traite également des sujets relevant du secteur du logement social, du contentieux administratif ou encore du droit de la fonction publique.

Puis elle rejoint Ernst & Young (EY) société d’avocats en 2017. Elle traite alors des questions relatives aux contrats publics, à la comptabilité publique, à la domanialité publique, au droit des collectivités territoriales ou au droit administratif général. C’est ainsi qu’elle intervient auprès d’acteurs publics majeurs du secteur des transports et du logement social.

Elle y intègre également la core team Énergie de l’équipe de droit public qui lui donne l’occasion de développer son expertise en droit de l’énergie. Elle accompagne par exemple dans ce cadre des gestionnaires du service public de l’eau et de l’électricité, des sociétés privées et des syndicats mixtes compétents en matière d’énergie.

Enfin, elle décide en 2019 de monter son propre cabinet, ce qui lui permet de développer une véritable relation de confiance avec ses clients. Cette relation repose sur trois fondamentaux intangibles : l’exigence, l’écoute et la créativité.

Parcours universitaire

  • Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat, EFB
  • Master 2 droit public des affaires – droit de la régulation et des contrats publics, Université Paris-Est Créteil
  • Master 1 droit international et européen, Aix-Marseille Université
  • Licence droit public, Aix-Marseille Université

Langues

Français (maternelle), Anglais (courant), Russe.

Honoraires

Comment sont établis les honoraires au sein du cabinet ?

La rémunération de l’avocat est fixée, en conformité avec les règles déontologiques de la profession d’avocat, selon la nature et la difficulté de l’affaire et du temps consacré au traitement du dossier.

L’honoraire peut être fixé selon plusieurs méthodes :

  • Premier rendez-vous de consultation en cabinet : 150 euros TTC pour une consultation de 30 min.
  • Honoraire au temps passé : le taux horaire du cabinet est multiplié par le nombre d’heures de travail consacré au dossier.
  • Honoraire forfaitaire : une rémunération globale et forfaitaire est négociée entre le cabinet et son client pour couvrir l’ensemble du traitement du dossier. Cette méthode est privilégiée dans le cas où le déroulement de la procédure n’implique que peu d’aléas.
  • Honoraire de résultat : à l’honoraire fixe (forfaitaire ou au temps passé) s’ajoute un pourcentage sur le résultat obtenu. Cet honoraire ne peut être le seul mode de rémunération de l’avocat.
  • Abonnement : si les services du cabinet sont périodiquement et régulièrement sollicités, un contrat d’abonnement peut être conclu.

Le Cabinet invite ses clients à vérifier s’ils bénéficient d’une garantie protection juridique attachée à certains contrats d’assurance (ex. assurance habitation, assurance carte bancaire etc.). Le cas échéant, une partie des honoraires de l’avocat seront pris en charge par l’assureur, dans la limite du barème prévu dans le contrat d’assurance.

Indemnisation et remboursement d’honoraires : le Code de procédure civile (article 700) et le Code de justice administrative (article L. 761-1) permettent au juge de condamner la partie perdante à payer à l’autre partie la somme correspondant (partiellement ou intégralement) aux honoraires et frais engagés lors de la procédure.